Espace d’échanges du site IDRES sur la systémique

Les objets métaphoriques dans la psychothérapie

PAR J.-P. GAILLARD

jeudi 5 juillet 2007 par Gaillard Jean-Paul

 Les objets métaphoriques en psychothérapie

 PAR J.-P. GAILLARD

Jean-Paul Gaillard
Thérapeute systémicien, psychanalyste

Membre titulaire de la Société française de Thérapie Familiale
et de l’European Family Therapy Association

Maître de Conférence hdr en psychologie pathologique U. de Savoie
6, rue du sergent Revel. 73000. Chambéry-Jacob

Tel. 04.79.69.36.50 / 06.10.43.06.54

Mail. jpgaillard@aol.com / jean-paul.gaillard@univ-savoie.fr

Voyez sur le site l’article 172

VOUS POUVEZ ÉCOUTER LES CONFÉRENCES ICI

Conférence de Gaillard
Gaillard2
Gaillard3

Les objets métaphoriques en psychothérapie.

Toute entreprise psychothérapeutique se heurte à la caractéristique auto-informationnelle de l’humain, qui exclut qu’une instruction externe (un conseil donné du haut de mes connaissances, par exemple) ait une quelconque efficacité. C’est ainsi qu’en thérapie systémique ont été développées des techniques dites d’affiliation (alliance thérapeutique) qui permettent de favoriser la production d’un système thérapeutique incluant patients et thérapeutes.

De fait, l’observation montre qu’une thérapie, de quelque modèle qu’elle se réclame, n’est couronnée de succès que lorsque s’y est aménagé un espace affiliatif suffisant et les professionnels médico-éducatifs savent qu’un entretien familial n’est susceptible de suites positives que s’il s’en est dégagé une dynamique affiliative suffisante.

La question générale reste donc : comment favoriser cet engagement d’un processus de couplage famille-thérapeute et qu’il s’inscrive dans une durée et une intensité suffisantes pour que la thérapie se montre efficace ? Cette question a été solidement balisée, en particulier par Salvador Minuchin (il préconise que l’effort du thérapeute pour co-produire le processus affiliatif s’opère en trois temps : accommodation, tracking et mimétisme).

Jean-Paul Gaillard, à partir de la remarque selon laquelle les processus affiliatifs en thérapie se montrent rarement globaux, a modélisé quelques outils fondés sur les indications minuchiennes. Il semble, par exemple, qu’un paradoxe thérapeutique montre de l’efficacité quand il est conçu de telle façon qu’il se moule étroitement dans la forme d’un paradoxe symptomatique de la famille ; sur les mêmes bases il est possible d’élaborer des protocoles psychothérapeutiques invariables dont l’efficacité est directement fonction de leur capacité à se modeler sur des structures interactionnelles redondantes repérables dans toutes les familles montrant une même pathologie, les familles à transaction anorectique par exemple.

Mais surtout, à partir de la remarque selon laquelle des processus affiliatifs « spontanés » se produisent sur un mode parfaitement contingent aux intentions du thérapeute et, non pas seulement sur des humains mais aussi sur des non-humains (les objets du thérapeutes), Jean-Paul Gaillard a conçu, ou détourné, quelques objets qu’il appelle « objets-miroir » et qui montrent une surprenante efficacité dans la thérapie, autant que dans l’entretien familial médico-éducatif.

Références bibliographiques :
Gaillard J-P. 1991. « Plaidoyer pour un concept en voie de déchéance », in revue Thérapie familiale. Vol. 12 n° 3. Editions Médecine et Hygiène. Genève.

Gaillard J-P. 1996. « Les veuves : entre perception et hallucination », in revue Perspectives psychiatriques Vol. 35 n°4 sept-oct 1996.

Gaillard J-P., Clément D. 1998. « Un protocole invariable pour la thérapie familiale de l’anorexie mentale : évaluation après dix années de mise en pratique », in revue Thérapie familiale. Vol. XIX n° 1. Editions Médecine et Hygiène. Genève.

Gaillard J-P. 2001. « Petites claques sur la tête et miracles furtifs : repousser les limites dans l’efficacité des acteurs éducatifs », in revue Handicap, n° 89. Paris.

Gaillard J-P. 2002. « Choc traumatique et mémorisation : débriefing et débriefing différé. Une approche clinique et théorique de l’ESA et de l’ESPT », in Revue Française de Psychiatrie et de psychologie Médicale. Décembre 02, tome VII n° 61.

Gaillard J-P. 2005. « Réducteurs de variété en psychothérapie : les objets miroirs », in revue Thérapie familiale. Editions Médecine et Hygiène. Genève, vol. XXVII n° 1 - 2006.


enregistrer pdf
Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 2567 / 1004525

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site SAVOIR THÉORIQUE  Suivre la vie du site Documents pédagogiques : conférences,videos,notes de (...)  Suivre la vie du site Échanges à partir des conférences   ?

Site réalisé avec SPIP 3.2.1 + AHUNTSIC

Creative Commons License