Espace d’échanges du site IDRES sur la systémique

Le pouvoir d’influence dans une relation

lundi 25 février 2008 par Lievens Jean-Bernard

Le pouvoir d’influence dans une relation.

Est-il possible d’arriver à une description commune d’une même situation ? En regardant une même scène, je peux ressentir et être touché par des aspects différents de celle-ci. Une autre personne racontera la même scène d’une façon différente, en insistant sur d’autres détails. La table est la même, pourtant je parlerai d’abord de son aspect rectangulaire quant un autre parlera de sa couleur.
Je me souviens d’un exercice il y a plusieurs années en formation : un collègue devait dessiner une forme géométrique simple avec son doigt dans mon dos. Je ressentais donc la pression de son doigt sur ma peau et devais décrire ce qu’elle faisait. Nous nous sommes tout de suite rendu compte de la complexité d’adopter un vocabulaire commun pour décrire une action simple : dessiner un carré ! Que dire alors de devoir décrire une interaction entre deux personnes.

Quand je regarde le nombre de codage et décodage qui se passent dans notre cerveau pour quelques secondes de scène : chaque observation repose sur un codage afin de faire comprendre à notre cerveau de quoi il s’agit, tout n’est qu’apprentissage de formes, de couleurs, de sensations… Un même objet peut signifier différentes choses en fonction du contexte dans lequel il est placé, même chose pour les mots où les expressions. D’où l’intérêt de prendre son temps afin de décrire une situation et de s’assurer de l’emploi d’un vocabulaire commun. La personne elle même a un intérêt dans cette recherche de sens en étant forcée de s’arrêter quelques instants sur la signification et sur son interprétation.
Souvent( depuis que je m’en suis rendu compte il y a peu) je m’interroge sur une incompréhension, sur un sujet de discorde qui me concerne et où je suis convaincu de ma bonne foi… et je me rends compte que certains éléments peuvent êtres discutés et temperent une situation pourtant claire au départ. Chaque fois que je me retrouve dans une situation remplie de certitudes, je devrais me méfier et m’interroger. Comme un petit signal d’alarme.

Quelle est ma place en tant que thérapeute dans une lecture de ce qui m’est raconté en entretien ? Est ce que je n’influence pas la manière dont la personne va me raconter la scène, son histoire ? L’histoire ne sera sans doute pas racontée de la même façon à un ami ou devant une psy, mon éducation me pousse à taire des sujets tabous, à déformer quelque peu la réalité afin de la rendre moins choquante.


enregistrer pdf
Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 231 / 896127

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site SAVOIR THÉORIQUE  Suivre la vie du site Documents pédagogiques : conférences,videos,notes de (...)  Suivre la vie du site Notes prises lors de cours : échanges à partir (...)  Suivre la vie du site CFTF 2ème année B (Réservé au CFTF)   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.1 + AHUNTSIC

Creative Commons License